deux huit photographie Stephane Denizot photographe

La mise au point sur l'oeil, mythe ou réalité ?

Vous entendrez souvent dire que pour réaliser un portrait il impérativement faire la mise au point sur l'oeil, explications...

L'oeil est la partie la plus significative d'un portrait et il se situe idéalement dans un plan de mise au point pouvant contenir, avec un peu de profondeur de champ, l'espace situé entre le bout du nez et les oreilles. L'oeil (ou les yeux) constitue également le point d'attention pour le photographe. Il n'en faut pas plus à certains photographes pour affirmer que la mise au point sur l'oeil est primordiale.

A y regarder de plus près cette nécessité est réservée à des cas (limités) qui réclament une mise au point précise. C'est le cas du gros plan réalisé avec un petit téléobjectif lumineux, F/2,8 par exemple.

L'exemple de la mise au point qui accroche sur la mèche de cheveux située devant l'oeil est souvent donnée comme référence au problème de mise au point. Reste à savoir si l'autofocus peut répondre à tous vos problèmes et si, dans certains cas, la mise au point manuelle ne serait pas la solution appropriée. Lors de vos prises de vues en plan serré, songez que la mise au point se fait souvent sur le bord du chapeau, le devant de l'épaule...

Pour réaliser la mise au point sur l'oeil, il faut choisir de façon sélective le collimateur chargé de réaliser la mise au point ou d'utiliser le collimateur central en mode AF-S ou One-Shot en cadrant/recadrant le sujet le doigt maintenu sur le déclencheur pour mémoriser l'exposition voire même l'exposition. Si certains appareils de gamme amateur proposent un mode de détection de yeux ouverts, les appareil hybrides ont été parmi les premiers à disposer des options de mise au point sur l'oeil gauche ou sur l'oeil droit. Sans détection de l'oeil par le système AF, il convient de trouver une zone plus contrastée que la peau permettant au point d'accrocher... d'où la mise au point sur l'oeil.

Dans des cas plus généraux et avec des sujets éloignés en plan large ou en plan d'ensemble, de groupes avec plusieurs personnes la mise au point sur l'oeil n'est plus réalisable. Le mode de détection (et de suivi) de visages peut prendre le relais. L'AF privilégiera certainement les personnes lesplus proches et dans le cas d'un sujet unique le système privilégie automatiquement les formes humaines. Vous pourrez cependant privilégier un collimateur (ou une zone Af ) de façon sélective de manière à cadrer et recadrer votre sujet pour assurer le point et généralement l'exposition sur le sujet et non sur l'arrière plan.

Certianes situations ne permettent pas d'appliquer la mise au point sur l'oeil comme pour le sport ou les personnes en mouvement rapide qui seront photographiées en mode Af continu ( AF-S ou AiServo).

 

photographie animalière et de nature macrophotographie et photographie de fleurs photo de paysage Gens portraits et people reportages et scènes de rue
photo de studio et objets urbain et patrimoine apprendre la photo contacter le photographe liens et partenaires

Stéphane DENIZOT photographe Tous droits réservés © 2.8 photographie / Stéphane DENIZOT 2.8 photo un site largement ouvert à la photographie