deux huit photographie Stephane Denizot photographe

LA PROFONDEUR DE CHAMP

profondeur de champSans la profondeur de champ nous ne pourrions rendre net que des choses plates photographiées de face sur un plan parallèle au capteur et à une distance donnée (le plan de mise au point).
La profondeur de champ représente la zone de netteté en avant et en arrière du plan de mise au point. La profondeur de champ dépend de la distance de mise au point et de l'ouverture. Plus la distance de mise au point est courte (photo rapprochée) moins il y a de profondeur de champ. Plus le diaphragme est fermé (petite ouverture = F/gros chiffre) plus la profondeur de camp augmente.

Et la focale dans tout ça, me direz-vous ?

A champ cadré égal, la profondeur de champ ne varie pas en fonction de la focale. Mais nous utilisons souvent le grand angle pour élargir notre champ de vision et le téléobjectif pour grossir les sujets éloignés. De ce fait il est admis qu'on obtient une plus grande profondeur de champ avec un grand angle et une plus petite profondeur de champ avec un téléobjectif.

Un contrôle total

Le contrôle de la profondeur de champ est essentiel pour les photos de paysage, de portrait, en macrophotographie ou pour réaliser une nature morte. L’œil ne s'arrête que sur les parties nettes d'une image, contrôler le flou de profondeur de champ contribue à composer son image et à attirer l'attention sur le sujet ou seulement une partie de ce dernier. Pour juger de l'impact de la profondeur de champ sur une photographie il faut des plans suffisamment espacés ou de la perspective. Ainsi le photographe pourra choisir de rendre net ou flou un avant ou un arrière plan. Pour autant, le contrôle de la profondeur de champ ne suffit pas à gommer définitivement des détails trop gênants de l'arrière plan. Si, pour une distance de mise au point donnée, la profondeur de champ est un effet de l'optique lié à l'ouverture elle se répartit de façon inégale, soit environ 1/3 en avant et 2/3 en arrière. Notons qu'en macrophotographie au rapport 1/1 la profondeur de champ se répartit pour moitié en avant et pour l'autre moitié en arrière.

Faire la mise au point

La première constatation est qu'il vaut mieux faire la mise au point sur le devant du sujet ou de la scène photographiée (idéalement au tiers) pour obtenir la netteté sur le devant du sujet. Un autre argument penche sur une préférence à la mise au point sur l’œil, que ce soit pour le portrait, en photo animalière (en gros plan) ou en macrophotographie d'insecte. Pour ce faire le photographe peut choisir sélectivement le collimateur chargé de faire la mise au point ou de réaliser lui même la mise au point en manuel à l'endroit qui lui convient, y compris sur un plan  ne contenant aucun élément.

Le testeur de profondeur de champ ( ou commande de contrôle de profondeur de champ)

Voici une fonction méconnue cachée sous une commande à actionner manuellement. Mais avant d'expliquer l'utilité du testeur de profondeur de champ, il me faut rappeler que l'affichage de la valeur d'ouverture vaut pour une présélection du diaphragme et que le changement de valeur n'affecte pas la visée optique (pas de changement de luminosité). Le diaphragme ne se ferme qu'au moment du déclenchement. Le rôle du testeur de profondeur de champ est donc de fermer le diaphragme à la valeur sélectionnée et de voir «pour de vrai» l'image enregistrée. Le hic est que la visée s'assombrit d'autant plus que le diaphragme est fermé... Résultat: on y voit plus rien !

Vous pouvez utiliser le testeur en extérieur avec une bonne luminosité et l'astuce consiste à appuyer et à relâcher plusieurs fois la commande de manière à observer successivement les différents plans de l'image pour juger de la netteté. Vous pourrez bien sur vérifier le résultat obtenu à l'écran en mode lecture et en utilisant la loupe au besoin ou utiliser le mode live view.

Calculer la profondeur de champ (ou DOF)

Pour une focale donnée, la profondeur de champ se calcule en fonction de l'ouverture et de la distance de mise au point. Pour cela vous devez connaître le diamètre du cercle de confusion de votre système, selon la taille de votre capteur. Pour résumer, pour un même cadrage et une même ouverture, un petit capteur produit plus de profondeur de champ qu'un capteur plus grand. A moins d'en ressentir le besoin absolu vous développerez votre propre expérience de la profondeur de champ et je vous laisse le soin de parcourir les nombreux sites Web pour les calculs ou pour trouver le calculateur de profondeur de champ qui vous convient. Vous pouvez également trouver quelques applications pour smartphones ou tablettes qui rempliront la même mission.

La distance hyperfocale

Comme précédemment le calcul de la distance hyperfocale permet de trouver la plus grande zone de profondeur de champ avec des sujets nets jusqu'à l'infini. Souvent employée pour les photos de rue, l'utilisation de l'hyperfocale dispense de toute autre mise au point (pas d'auto focus / ou  AF). Vous trouverez les mêmes calculateurs ou applications pour réaliser ce calcul, mais certains objectifs dépourvus de repère de mise au point ne permettent pas d'appliquer cette méthode de travail. Retenons simplement qu'il n'est pas utile de tourner la bague de mise eu point en butée sur l'infini si on veut tirer partie d'une meilleure profondeur de champ.

Maximiser la profondeur de champ

Pour obtenir une grande profondeur de champ, il faut :

  • Eloigner le sujet
  • Maîtriser la zone de mise au point (1/3 de la distance totale ou un peu plus sur le devant, sur l’œil...)
  • Fermer le diaphragme (gros chiffre).
  • Jouer de l'effet grand angle.

L'inconvénient est qu'avec de très petites ouvertures (f/22, f/32...) la qualité optique n'est plus au rendez-vous en raison de la fabrication des lentilles, du dessin formé par le nombre de lamelles du diaphragme et de la diffraction de la lumière se traduisant notamment par un halo autour des zones lumineuses. On peut conclure que chaque cas de photographie présente un compromis.

S'il existe des techniques capables d'augmenter la profondeur de champ par assemblage d'images (focus stacking) celles-ci ne peuvent s'appliquer à tous les domaines de prise de vues.

grande profondeur de champ

Une grande profondeur de champ avec une focale de 28 mm et une ouverture à F/11 ( capteur APS-C ).

Minimiser la profondeur de champ

Pour diminuer la profondeur de champ, il faut :

  • Se rapprocher du sujet ou utiliser la plus courte distance de mise au point.
  • Maîtriser la mise au point sur une partie du sujet.
  • Ouvrir le diaphragme (petit chiffre)
  • Jouer de l'effet téléobjectif.

L'inconvénient est que les optiques très lumineuses (f/1,4 ou f/2,8) sont onéreuses ( à l’exception d’un 50 mm f/1,7 par exemple) et que la qualité n'est pas toujours homogène (manque de piqué sur les bords, vignetage...). Certaines photos de bokeh ne réclament pas la perfection sur tout le champ photographié !

Faible profondeur de champ

Une faible profondeur de champ avec une focale de 200 mm et une ouverture à F/3,9 ( capteur APS-C ).

Trouver un compromis moyen

Pour un portrait en plan moyen ou en gros plan, le besoin de profondeur de champ s'établit normalement depuis une mise au point sur l’œil englobant une zone de netteté correspondant au bout du nez jusqu'aux oreilles (ou la chevelure). Le choix d'une ouverture moyenne comme f/5,6 par exemple permet d'obtenir ce résultat tout en conservant un flou d'arrière plan esthétique. On peut noter la présence sur certains appareil d'un mode programme ou d'un mode scène dédié au portrait qui doit normalement assurer cette fonction pour le photographe débutant. C'est également en fermant d'une valeur ou de deux ouvertures que l'objectif offre ordinairement un meilleur rendement optique en terme de piqué.

Le mode d'exposition A ou AV

Même si tous le modes conduisent au résultat voulu, le mode d'exposition priorité à l'ouverture : A ou AV est le mode de prédilection pour choisir l'ouverture et par conséquent définir la profondeur de champ. Pour éviter le flou de mouvement ou de bougé, on peut choisir de travailler avec l'ISO auto et définir éventuellement la vitesse mini à conserver.

Pour aller plus loin

Avec certaines images, on peut laborieusement modifier la profondeur de champ avec le logiciel de retouche et à l'heure où j'écris ces lignes il n'existe pas encore d'appareils grand public capable de modifier la profondeur de champ après coup. Mais les techniques en développement permettront d'obtenir la profondeur de champ voulue très simplement en appuyant sur un écran tactile ou à l'aide d'un logiciel à l'image du HDR d'aujourd'hui.

 

photographie animalière et de nature macrophotographie et photographie de fleurs photo de paysage Gens portraits et people reportages et scènes de rue
photo de studio et objets urbain et patrimoine apprendre la photo contacter le photographe liens et partenaires

Stéphane DENIZOT photographe Tous droits réservés © 2.8 photographie / Stéphane DENIZOT 2.8 photo un site largement ouvert à la photographie